• Retrouvez votre vitalité !

    Conseils en naturopathie

    Conseils en naturopathie Isle sur la Sorgue Vaucluse

Le principe de la naturopathie

La naturopathie est tout d’abord du bon sens, la naissance d’un enfant en est un excellent exemple. La première chose que le nouveau né fait est de respirer, puis, il s’alimente, s’endort et élimine.

C’est simple et tout est dit… ou presque !

La naturopathie est un système complet et cohérent qui mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d’autorégulation du corps.

Mes conseils en naturopathie visent en premier lieu à activer, nourrir et renforcer ces mécanismes plutôt qu’à éliminer les symptômes ou à attaquer directement des agents pathogènes.

L’origine de la naturopathie

L’ensemble de l’approche est inspiré tout particulièrement de l’enseignement d’Hippocrate et du courant hygiéniste nord-américain :

Au plan philosophique, la naturopathie intègre le concept néo-hippocratique nommé « vitalisme », c’est-à-dire qu’elle étudie, respecte et gère «l’énergie vitale» intrinsèque de l’individu, qui permet à la fois de maintenir la santé (homéostasie) ou de la retrouver (régénérescence, auto-régulation).

Dans notre quotidien, le vitalisme est étudié chez les homéopathes, les acupuncteurs et les naturopathes.

Au plan scientifique, on parle d’« humorisme », terme néo-hippocratique également, supposant qu’il n’est pas de santé sans équilibre du milieu intérieur : «les humeurs» (sang, lymphe, liquides interstitiels et cellulaires) peuvent souffrir de surcharges (déchets, toxines et pollutions diverses), de carences, d’altérations bioélectroniques ou de troubles de la circulation.

Au plan méthodologique, les stratégies s’appuient sur le « causalisme » (recherche des causes premières des troubles et non des symptômes apparents) ainsi que sur le «holisme» (approche globale et dynamique de l’être humain, sur ses différents plans d’existence corps-psyché-pensées, et en interaction permanente entre eux et avec l’environnement) ou encore appelé  » approche intégrative  » pour optimiser l’équilibre et l’harmonie de ces trois aspects.

Cette approche globale de la santé appréhende chaque individu dans son unité.

Au plan technique, les règles d’ « hygiénisme » traditionnel s’appliquent. C’est-à-dire que sont sollicités tous les éléments naturels pouvant entretenir ou optimiser la santé : eau, air, alimentation, compléments alimentaires, exercices physiques, ensoleillement, gestion du stress, plantes et huiles essentielles, techniques réflexes, manuelles ou énergétiques, … L’hygiénisme recouvre à la fois le champ de la prévention primaire active, le souci du respect écologique et la qualité de vie qui en découle.

Les bienfaits de la naturopathie

Prévention renforcer votre système immunitaire, préparer des compétitions sportives ou un événement pouvant générer du stress…

Amélioration : favoriser le bon fonctionnement des différents systèmes digestif, cardiovasculaire, ostéoarticulaire,… alors que vous percevez quelques dysfonctionnements sensibles.

Facilitation : contribuer à l’amélioration de problèmes chroniques avant qu’ils ne se manifestent plus gravement, surpoids, épuisement, stress, troubles du sommeil, troubles inflammatoires chroniques, problèmes cutanés, …

Accompagnement : en complémentarité d’un suivi médical conventionnel dans le cas de pathologies déclarées.

Petites notes…

Les séances n’ont pas pour but d’établir un diagnostic ou de prescrire des traitements.
Les pratiques choisies ne sont pas un acte médical et ces disciplines ne dispensent en aucun cas d’une consultation médicale.
En outre, ces disciplines peuvent être envisagées comme un acte complémentaire à tout type de traitement conventionnel.

© 2017 - Valérie Guyot - tous droits réservés - site créé par graficjooz.com